MÉDECIN COORDINATEUR(TRICE) (H/F) SASSENAGE (38360)

La Résidence LBA « Les Portes du Vercors » de Sassenage recherche Un(e) Médecin Coordinateur(trice) 

 

 

Fondée en 1994, et spécialisée dans les Résidences pour Personnes Agées, Les Bruyères Association (LBA) est une association à but non lucratif, reconnue Entreprise Sociale et Solidaire. Elle regroupe 22 établissements sur l’ensemble du territoire national : 17 EHPAD, 3 Foyers Logement et 2 Résidences d’Appartements Adaptés.

Elle héberge plus de 1360 résidents et emploie plus de 1000 salariés, et a réalisé sur l’année 2018, 50 M€ de chiffre d’affaires.

Pour plus de renseignements : www.asso-lesbruyeres.com

 

L’établissement « Les Portes du Vercors » a une capacité de 80 résidents comprenant un PASA et une unité Protégée.

 

Sous la hiérarchie de la Direction de l’établissement, le médecin coordinateur(trice) est référent médical de l’EHPAD et responsable du projet de santé de l’établissement. Il/elle est garant(e) de la continuité des soins, et participe à la coordination des professionnels de santé salariés et/ou libéraux en étroite collaboration avec l’IDEC. Il/elle assure les soins urgents si besoin et peut intervenir pour tout acte, incluant l’acte de prescription médicamenteuse lorsque le(s) médecin(s) traitant(s) ne seraient pas en mesure de se déplacer.

En cohérence avec les valeurs de l’association et les orientations du projet d’établissement, le médecin coordinateur(trice) assure une prise en soin adapté à chaque résident accueilli.
Responsable de la qualité de prise en charge, Il participe  aux démarches qualité, gestion des risques, et au développement des bonnes pratiques professionnelles. A ce titre, Il participe activement à la formation du personnel.

Promoteur de l’établissement, Il participe  activement à son intégration dans les filières gériatriques, qu‘elles soient sanitaires ou médico-sociales, et assure un rôle d’interface avec les intervenants libéraux (médecins traitants, kinésithérapeutes)

 

Missions principales

Nonobstant les dispositions du Code de l’action sociale et des familles, et  les missions prévues à l’article D312-158 du code de l’action sociale et des familles, modifié par le Décret 2011-1047 du 2 septembre 2011 et le Décret n° 2019-714 du 5 juillet 2019 portant réforme du métier de médecin coordonnateur en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, le médecin coordonnateur doit remplir notamment les missions principales qui suivent :

 

  • Élaborer le projet médical ; coordonne et évalue sa mise en œuvre et avec le concours de l’équipe soignante et de l’IDEC,
  • Donner un avis médical pour la décision d’admission, qui est prise par la direction. Il assure la coordination de « l’évaluation gériatrique » réalisée lors de l’entrée du résident
  • Le médecin coordonnateur(trice) est garant(e) de la sécurité des soins, de leur traçabilité et de la mise en œuvre structurée des orientations des politiques publiques et met en place une organisation adaptée en cas de risques exceptionnels.
  • Participer au fonctionnement de l’Unité de Vie Protégée et du PASA en étroite collaboration avec le référent psychologue et les ASG
  • Apporter son conseil technique en matière de suivi médical auprès de la  direction et des équipes de l’établissement en lien avec les médecins traitants et les intervenants médicaux et paramédicaux. Il s’assure notamment de la sécurité du circuit du médicament et propose le cas échéant des améliorations de l’organisation sur ce sujet. Il s’assure du suivi régulier de la santé des résidents par les médecins traitants et l’équipe médicale de La Résidence, de la prévention des chutes, des risques médicaux, des troubles du comportement et de leur gestion essentiellement par des actions non médicamenteuses tant à l’EHPAD qu’à l’unité de vie protégée
  • Evaluer et valider l’état de dépendance (GMP) ainsi que l’état de santé (PMP) des résidents. Dans le cadre du CPOM à venir, il pilote la démarche de validation des indicateurs (PATHOS, GIR) et participe aux travaux préparatoires des objectifs du CPOM.
  • Participer aux relations avec la famille du résident en lien avec la direction et l’ensemble de l’équipe soignante.
  • Participer à l’élaboration et à la mise en œuvre des conventions de partenariats : HAD, équipes mobiles de soins palliatifs, centre hospitalier …
  • Informer la direction sur les dysfonctionnements constatés dans la prise en charge en soins des résidents.
  • Participer à l’amélioration de la qualité de l’accompagnement au sein de l’établissement et veille à l’application des bonnes pratiques pratiques professionnelles
  • Contribuer à la mise en oeuvre d’une politique de formation et participe aux actions de formation et d’information de l’équipe soignante et de tout personnel intervenant auprès des résidents.
  • Participer au développement du réseau gérontologique et de santé local (notamment hôpitaux, MAIA, coordination gérontologique, spécialistes). Il met en œuvre les conventions (formalisées) nécessaires. Il préside et anime la commission gériatrique.
  • Coordonner la mise en œuvre des projets de télémédecine
  • Établir un rapport annuel d’activités médicales

 

Relations hiérarchiques

  • Il/elle est membre de l’équipe de direction et participe aux instances des établissements.
  • Sous réserve du respect des articles 5 et 95 du code de déontologie médicale, le médecin coordonnateur(trice) est placé sous l’autorité du directeur d’établissement à qui il rend compte des missions confiées et des difficultés qu’il peut rencontrer.
  • Sans en être le responsable hiérarchique de l’équipe soignante, le médecin coordinateur(trice) est responsable et encadrant technique à l’égard de l’équipe médicale et para-médicale).
  • Le médecin coordinateur(trice)  est en lien régulier avec les professionnels paramédicaux qu’il guide dans leurs interventions auprès des Résidents (psychologue, kinésithérapeute, orthophoniste, …).

 

Profil :
Selon le décret sur le médecin coordonnateur, celui-ci doit être titulaire d’un diplôme d’études spécialisées complémentaires (DESC) de gériatrie, d’une capacité de gérontologie, d’un diplôme d’université de médecin coordonnateur en Ehpad ou, à défaut, d’une attestation de formation.
Connaissance du public atteint de la maladie d’Alzheimer ou maladies apparentées

Compétences :

  • Capacité de travailler en équipe et notamment avec l’IDEC et la psychologue
  • Aptitude forte pour le travail en partenariat (avec médecins généralistes, établissements de soins et acteurs paramédicaux).
  • Capacité de bousculer ses horaires si besoin (équipe de nuit, épidémies…)
  • Actualisation en permanence des connaissances, devant l’évolution rapide des données de la science et des thérapeutiques.
  • Capacité à s’engager dans des projets

 

Caractéristiques personnelles :

  • Disponible et réactif
  • Sens de l’écoute
  • Esprit de synthése
  • Maîtrise de Word et Excel, la connaissance du TITAN est un plus

Contrat

CDI temps partiel 0, à 0,5 ETP. Rémunération fixée selon compétences

Envoyer CV + lettre de motivation à l’attention de dirsassenage@asso-lesbruyeres.org 

Un extrait de casier judiciaire n°3 datant de moins de trois mois est à joindre à votre candidature. Seules les candidatures complètes seront examinées.


  • Type de contrat:  CDi
  • Niveau d'étude:  Diplôme DESC
  • Lieu de travail:  Sassenage
  • Durée de travail:  Temps partiel 0,5 ETP
  • Date de début:  Dès que possible

Je postule à cette offre Retour à l'annonce